Le marché des obligations durables a une nouvelle fois enregistré une croissance considérable en 2021, comme l’illustre le volume de nouvelles émissions de 960 Mds €. Ceci représente une augmentation de 80 % par rapport à 2020(1). Cette forte progression du marché s’explique par l’appétit des investisseurs institutionnels, pour lesquels la lutte contre le changement climatique et la quête d’impacts sociaux positifs sont devenus des enjeux stratégiques. Parmi ces investisseurs, les assureurs et réassureurs ont un rôle essentiel à jouer, que ce soit en termes d’actifs ou de passifs. De plus en plus d’acteurs européens s’engagent publiquement à mener la transition vers la neutralité carbone d’ici à 2050. Et les obligations durables, si elles ne représentent qu’un levier parmi d’autres, apparaissent comme des outils particulièrement bien adaptés pour accompagner les assureurs – en tant qu’émetteurs et investisseurs – sur leur chemin vers la durabilité, et leur permettre d’aligner leur stratégie ESG sur leur politique de responsabilité sociétale (RSE) :

  • Saisir l’opportunité pour mettre en évidence leurs compétences en matière de durabilité ;
  • Financer des projets liés à la transition énergétique et écologique et des initiatives visant à répondre aux enjeux sociétaux ;
  • Obtenir un pricing des obligations durables relativement plus intéressant, en particulier sur les instruments subordonnés ;
  • Répondre à la pression réglementaire exercée sur les assureurs/réassureurs, afin qu’ils augmentent la part d’actifs durables au sein de leurs bilans.

Les assureurs et réassureurs ont jusqu’à présent surtout émis des green bonds, en format de dettes subordonnées. Et ils suivent le développement du marché des obligations durables en recourant de plus en plus à l’émission à des social bonds, de sustainability bonds (projets environnementaux et sociaux) et sans doute, prochainement, de sustanability-linked bonds (obligations dont le niveau de coupon est lié à l’atteinte d’objectifs ESG), en plein essor.

(1) Source : Etudes « sell-side », Initiative pour les obligations climatiques, Environmental Finance, Natixis, OSTRUM AM.

  • Nathalie Beauvir-Rodes

    Nathalie Beauvir-Rodes

    Analyste senior sur les obligations durables

sur le même thème

Temps de lecture : 5 min.
NEWS RSE / ESG
Depuis 2017, une trentaine d’étudiantes et de sponsors participent chaque année à l’événement Women in Finance qui vise à féminiser les métiers de la finance. Pilotée par les Relations école du Groupe BPCE et organisée en partenariat avec WINN1 et 100 Women in Finance, l’édition 2022 offrait une tribune à quatre « marraines » d’Ostrum AM.
03/02/2023
NEWS RSE / ESG
En déclinaison de son plan d’actions RSE et de sa volonté d’engager activement l’ensemble de ses collaborateurs autour des enjeux climatiques, Ostrum AM poursuit ses efforts de formation sur cette thématique en 2023 en proposant des ateliers « Fresque du climat ».
03/02/2023
Temps de lecture : 5 min.
NEWS RSE / ESG
À l’occasion de la 26e édition de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, Ostrum AM s’est mobilisée pour changer le regard sur le handicap et permettre à chacun de s’épanouir au sein de l’entreprise.
30/11/2022