Nos politiques sectorielles

josephine-chevallier-web-new

"Nous parlons davantage de politique "sectorielle" que de politique d'"exclusion", car nous accompagnons les entreprises à se
transformer : nous dialoguons continuellement avec elles en
les poussant à s'améliorer dans leurs pratiques. L'exclusion est
pour nous le dernier recours."


Joséphine CHEVALLIER, Leader expert stratégie ESG

Ostrum Asset Management s'est dotée de politiques d'exclusion et sectorielles strictes, afin d'écarter de son univers d'investissement tout secteur ou émetteur qui ne respecte pas certains principes fondamentaux de responsabilité. Certaines politiques s'appliquent à tous nos fonds (armement, États interdits), tandis que d'autres couvrent l'ensemble de nos fonds ouverts (charbon, tabac, Worst Offenders). Nous proposons également des politiques d'exclusion spécifiques, selon nos clients, en accord avec leurs objectifs.

Charbon : une politique sectorielle ambitieuse

En 2019, Ostrum AM avait déjà choisi d'exclure de ses investissements toutes les entreprises tirant plus de 25 % de leurs revenus de la production d'énergie issue du charbon, contre 50 % auparavant. En 2020, nous avons mis en place 4 critères d'exclusion supplémentaires, associés à un  engagement de dialogue renforcé avec les entreprises :

  1. Entreprises développant de nouvelles capacités charbon. Ce critère d'exclusion concerne également les développeurs d'infrastructures dédiées au charbon.
    Délai d'application : au 1er janvier 2021 pour les investissements ; ​​dans un délai de 6 mois pour les désinvestissements au sein des entreprises concernées, dans des conditions normales de marché.
  2. Entreprises n'ayant pas défini de plan de sortie du charbon en 2021. Ce plan de sortie doit être en ligne avec l'Accord de Paris. Dans le cadre de ce critère, nous nous engageons à mener un dialogue constant avec les entreprises, qui ont été informées dès 2020 de leur délai d’action dans le cadre de notre politique d’engagement individuel. Nous nous engageons aussi à veiller à la crédibilité des plans de sortie proposés et de leur mode de financement.
    Délai d'application : au 1er janvier 2022, arrêt des investissements. Dans un délai de 6 mois pour les sorties de stocks, dans des conditions normales de marché.
  3. Entreprises dont l'activité principale repose sur le charbon. Ce critère concerne la production, le transport et la vente de charbon extrait par l’une des techniques les plus agressives (mine à déplacement de sommet) pratiquée dans les Appalaches aux États-Unis.
  4. Entreprises dépassant les seuils suivants, tels que définis par le Global Coal Exit List (GCEL) :
    20 millions de tonnes de production annuelle de charbon thermique ;
    10 GW de capacité installée ;
    + de 30 % de production d'énergie générée par le charbon.
    Délai d'application : Au 1er janvier 2021 pour les investissements ; dans un délai de 6 mois pour les désinvestissements, dans des conditions normales de marché.

Cette politique a été saluée par l'ONG Reclaim Finance en 2020.

Pétrole et gaz

Ostrum AM publiera début 2022 sa politique sectorielle sur le pétrole et le gaz. Cette politique détaillera la sortie complète d’Ostrum AM, d’ici 2030, des activités d’exploration et de production pétrolières et gazières non conventionnelles et/ou controversées.
Pour en découvrir d’ores et déjà les grands principes, lisez notre news Ostrum AM annonce les grands principes d’une politique sectorielle « pétrole et gaz » pour soutenir la transition énergétique.

Armement Controversé

Ostrum AM a exclu tous les acteurs impliqués dans la production, l’emploi, le stockage, la commercialisation et le transfert de mines anti-personnel et de bombes à sous-munitions. Cet engagement s’inscrit en cohérence avec la Convention d’Ottawa et le Traité d’Oslo.

Tabac

Depuis 2018, Ostrum AM s’engage à ne plus soutenir le secteur du tabac, dont les impacts sociaux, sociétaux et environnementaux sont particulièrement négatifs et contraires aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

États interdits

Conformément à la réglementation, Ostrum AM exclut tout investissement dans des pays sous embargo américain ou européen, ainsi que dans les pays présentant des déficiences majeures dans leur lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, selon le Groupe d’Action Financière (GAFI).

Worst Offenders

Nous excluons toutes les entreprises, cotées ou non, présentant des atteintes sévères et avérées aux principes défendus par les standards internationaux (Pacte Mondial des Nations Unies, Principes directeurs de l’OCDE), notamment en matière de droits humains, droits du travail, préservation de l’environnement et éthique des affaires.

Nos actualités