Contact | Lexique | Sites Natixis | Recrutement | Espace Clients

Ostrum face à la prospection pétrolière et gazière en Arctique

22.10.2018

Dans une lettre ouverte, Ostrum Asset Management et plus de 100 autres investisseurs se sont mobilisés pour la protection du Refuge faunique national de l’Arctique (Arctic National Wildlife Refuge), dans le nord-est de l'Alaska, contre les perspectives de prospection pétrolière et gazière dans cette région des États-Unis, protégée depuis 1960.

Ces investisseurs, d’un poids global de 2 500 milliards de dollars, font part de leur extrême inquiétude face aux menaces de prospection dans cette région. Ils soulignent le risque considérable de destruction de cette zone sauvage et des impacts humains et écologiques qui en découleraient.

L’opinion publique américaine est généralement opposée à ces prospections qui mettraient ainsi face à un risque considérable l’image des compagnies pétrolières ou des banques favorables à des forages dans cette région. Par ailleurs, il existe un risque financier non négligeable lié à l’objectif négocié à la COP 21 de limiter à + 2°C le réchauffement climatique d'ici 21001 : un budget carbone conforme à une cible de 2° C rendra la plupart des actifs fossiles non-renouvelables. Ainsi, investir des capitaux pour l'exploitation du pétrole dans le Refuge arctique serait une décision commerciale irresponsable, au moment même où nous nous éloignons des combustibles fossiles.

La mise en valeur du pétrole et du gaz dans le Refuge arctique aurait, d’un autre côté, un impact négatif sur le mode vie des Gwich'in, une tribu autochtone de l'Alaska dont les habitants vivent dans la région depuis des milliers d'années : les Gwich'in chassent le caribou de la Porcupine, qui représente jusqu'à 80 % de leur régime alimentaire. Un impact négatif sur la santé de ces caribous (une population de près de 200 000 têtes) et sur le mode de vie des Gwich'in serait inévitable.

Enfin, l’impact écologique est impossible à ignorer : les routes, les pipelines, les carrières de gravier, les pistes d'atterrissage et autres installations aménagées pour soutenir l'exploration et le développement de la plaine côtière ruineraient le caractère sauvage du refuge, fragmenteraient l'habitat et déplaceraient la faune. Des millions de litres d'eau douce, nécessaires pour alimenter les activités de forage, pourraient être drainés des fragiles rivières arctiques et les écoulements de pétrole, qui se produisent déjà sur le North Slope2, porteraient atteinte à la faune maritime et terrestre.

Les signataires de cette lettre exhortent les banques et les sociétés pétrolières et gazières à honorer leurs obligations fiduciaires envers les investisseurs et à refuser de s'engager dans des activités de forage dans le Refuge arctique. Ostrum Asset Management encourage en outre un soutien renouvelé à la vaste gamme existante de solutions d'énergie propre et d'industries durables en Alaska.

1 Les projections actuelles prévoient au moins +4°C à l'échelle mondiale si rien n'est fait. Cette hausse bouleverserait les écosystèmes et les économies de façon irréversible.
2 Le North Slope est une région de l'Alaska située sur le flanc nord de la chaîne Brooks le long de la côte de l'océan Arctique.


Pour en savoir plus sur cet engagement et les signataires

Le 3 avril 2018, Natixis Asset Management est devenue Ostrum Asset Management.