Contact | Lexique | Sites Natixis | Recrutement | Espace Clients

Bangladesh Accord 2018 : Ostrum s’engage à nouveau

09.10.2018

La violation des droits des travailleurs du textile et de mauvaises conditions de travail restent aujourd’hui un problème permanent au Bangladesh. Dans le cadre d’une stratégie RSE forte et ambitieuse, Ostrum Asset Management apporte sa signature au renouvellement du Bangladesh Accord for Fire and Building Safety1.

Hier
Outre Ostrum Asset Management, l’Accord 2013 avait reçu les signatures de syndicats, d’organisations non gouvernementales et de marques dans les semaines ayant suivi l’effondrement du Rana Plaza, qui avait fait plus de 1 100 morts et 2 500 blessés parmi les travailleurs. Au titre de cet Accord, des inspections de sécurité portant sur la protection incendie, l’électricité et les structures avaient été réalisées dans plus de 1 600 usines où 118 500 risques potentiels avaient été identifiés.


Aujourd’hui
Le modèle de l'Accord a fait la preuve de son efficacité en rendant les usines beaucoup plus sûres qu'avant sa signature. Avec un taux de progression global de 82 % et plus de 650 usines ayant achevé leurs travaux d'assainissement à plus de 90 %, l'Accord a atteint la plupart de ses objectifs en matière de sécurité. En mai 2018, plus de 50 millions de dollars avaient été dépensés pour des programmes d'inspection, d'assainissement et d’amélioration du cadre de travail.

En début d’année, un quart seulement des signataires initiaux avaient renouvelé leur engagement en signant l'Accord 2018. Si beaucoup de progrès ont été réalisés, il reste encore beaucoup à faire et un accord affaibli mettrait en péril les progrès accomplis depuis 2013. Ce risque est aggravé par l'absence d'un organisme national de réglementation ayant toute capacité pour inspecter les usines, imposer des mesures correctives et protéger les travailleurs.

Le but de la présente déclaration était donc d’interpeler les compagnies signataires de l’Accord 2013 et qui n'avaient pas signé le nouveau à s’engager avant la fin du premier trimestre 2018. La déclaration réclamait par ailleurs un déploiement plus en profondeur des inspections de sécurité à des activités comme le tricot, la filature et le tissage, le lavage, la teinture et l'impression et les textiles de maison.


Demain
Le nouvel Accord 2018 est en entré en vigueur après l’expiration de celui de 2013, en mai dernier. Il s’appuie sur les résultats obtenus par le premier Accord, dont il conserve le cadre révolutionnaire et juridiquement contraignant, ainsi que l’attachement à la transparence. Il ajoute également de nouvelles protections pour les travailleurs et vise à augmenter le nombre d’usines inspectées et rénovées.

1 Accord sur le Bangladesh relatif à la sécurité incendie et à la sécurité des bâtiments.


En savoir plus sur le Bangladesh Accord 2013 et ses signataires

En savoir plus sur l’accord 2018

Le 3 avril 2018, Natixis Asset Management est devenue Ostrum Asset Management.