Le magazine expert d’Ostrum AM

Quelles stratégies pour la gestion assurantielles actions ?


Stéphanie Faibis, Responsable Gestion Assurantielle Actions, et Olivier Lefevre, Responsable
Recherche Actions
, expliquent les stratégies déployées en gestion assurantielle actions.

  • Les opportunités d’investissement en actions existent en 2021, notamment portées par des tendances de croissance séculaires - économie globalisée, économie positive, économie de l’innovation - que nous recherchons en particulier dans notre gestion assurantielle actions.
  • Normalisation des valorisations, reprises des bénéfices attendus, divers facteurs de soutien aux marchés actions européens… tel est le mix positif pour investir en actions en 2021.
  • La sélectivité reste le maître mot de notre approche, basée sur une connaissance approfondie des entreprises européennes
  • Quelles stratégies pour la gestion assurantielle actions ?

Une vision de long terme des entreprises

La gestion assurantielle actions est un investisseur de long terme. Nos critères d’investissement se basent ainsi sur des analyses fondamentales financières et extra-financières. Nous cherchons des entreprises pérennes à long terme, et qui ont des comportements responsables.

 

Qualité et pérénnité


La gestion assurantielle sur les actions s’inscrit dans une vision à long terme des entreprises. C’est une gestion fondée sur l’analyse fondamentale, qualitative, qui se concentre sur la qualité et la pérennité des ‘business models’ des sociétés.

Nous privilégions les sociétés contrôlant leur environnement prix et attestant d’un vrai « pricing power ». Nous apprécions un management aguerri et convaincant quant à sa vision stratégique, avec une mise en œuvre qui a fait ses preuves. Par qualité, nous entendons également la solidité du bilan et la pérennité de la génération de cash-flow.

Les facteurs ESG - Environnement, Social, Gouvernance - sont systématiquement intégrés à l’analyse fondamentale. Une attention particulière est portée aux pratiques de gouvernance pour, d’une part, s’assurer de la mise en place de contre-pouvoirs efficaces en complément du top management et, d’autre part, prévenir les risques de réputation. Ainsi, nous examinons attentivement toutes les résolutions proposées aux assemblées générales, et votons pour chacune d’entre elles. Une synthèse est communiquée aux émetteurs à travers le rapport annuel.

 

Des stratégies thématiques

Les stratégies déclinées par la gestion assurantielle actions sont axées autour de thématiques de croissance séculaire comme l’économie globalisée, l’économie positive, ou alors l’économie de l’innovation qui sont toutes déclinables sectoriellement et géographiquement. Ces thématiques de croissance séculaires bénéficient des disruptions digitales, sociétales et environnementales présentes et à venir. Les sociétés dans lesquelles nous sommes investies sont soit à l’origine de ces disruptions, soit en bénéficient indirectement par un élargissement de leur marché adressable. Ces vues longues nous permettent d’adosser nos mandats à des titres de grande qualité, bénéficiant d’une bonne visibilité quant à leur profil bénéficiaire avec comme corollaire une rotation assez faible des actifs (environ 20%).

En 2020, malgré la crise, nous avons maintenu nos positions sur les titres de qualité en même temps que nous avons tiré parti de la baisse des marchés dès le printemps. Nous avons initié des positions sur de nouvelles sociétés dont les business models sont adaptés aux challenges actuels, dans des secteurs aussi variés que les services aux collectivités, les transports, la ville intelligente ou les fintechs bénéficiant des multiples disruptions actuellement à l’œuvre.

 

Perspectives positives

Pour les mois à venir, nous n’anticipons pas un risque de correction prononcé sur les marchés actions et encore moins sur nos thématiques d’investissements. Certes, les valorisations atteignent un pic au regard des valorisations historiques, mais les profits des entreprises sont loin des plus hauts atteints en 2019. Généralement, les marchés actions corrigent uniquement, hors catalyseurs exogènes, lorsque les valorisations et les profits sont tendus au même moment du cycle. Or nous ne sommes pas dans ce cas de figure aujourd’hui. Nous estimons que la normalisation de la valorisation du marché actions ne va pas s’opérer via une chute du prix des actions, mais plutôt par une forte reprise des bénéfices attendus pour 2021 et 2022. Ce processus ne devrait pas reconduire la valorisation du marché jusqu'à sa moyenne long terme, le contexte de taux étant très différent de ce qu’il a été dans le passé. Avec un contexte de taux proche de zéro, la valorisation des marchés actions ne peut se normaliser qu’au-dessus de sa moyenne historique. Au-delà des mesures monétaires et budgétaires hors norme mises en place par les banques centrales et les gouvernements en place, nous identifions clairement trois facteurs de soutien aux marchés actions européens.

  • Un rattrapage des « valeurs Covid » - secteurs de l’Aéronautique, de la restauration collective, de la distribution spécialisée - positionnées sur des business models de qualité, dicté par le ralentissement de la pandémie et l’accélération de la vaccination.
  • Une poursuite des tendances de croissance séculaires engendrées par les disruptions digitales (monde plus connecté, process de production plus efficient et digitalisé), environnementales (Transition énergétique…) et sociétales (urbanisation, vieillissement de la population…).
  • Le retour de l’excess cash généré par les entreprises à bilan solide. Les sociétés ayant un bilan robuste, donc faiblement endettées et génératrices de cashflow, ont la faculté de payer des dividendes conséquents, pérennes et en croissance.

Nos secteurs préférés en 2021 sont ceux qui vont bénéficier du Pacte Vert européen Green Deal, c’est-à-dire la thématique hydrogène et les services aux collectivités). Nous allons également privilégier les industries qui vont bénéficier de la croissance de la Chine (en particulier l’industrie du luxe), les entreprises qui se digitalisent ou savent tirer parti du virage numérique (productivité accrue des usines, travail à domicile…).

 

Orientations pour la gestion assurantielle actions

Pour notre gestion assurantielle actions, nous avons identifié trois orientations de gestion qui vont bénéficier des soutiens précédemment identifiés.

  • Le profil « Best in Class » est investi dans tous les secteurs d’activité, en ne sélectionnant que les acteurs les plus efficients. Cette diversité des investissements sur l’ensemble des industries permet de capitaliser les plus-values tout au long du cycle économique.  Le cœur de la sélection est constitué par des valeurs de qualité que nous n’avons pas cédé pendant la crise. Certaines d’entre elle ont même été renforcées, plus particulièrement celles disruptant leur secteur. Cette « sélection type » comprend également un certain nombre de « valeurs Covid » - secteurs de l’Aéronautique, de la restauration collective, de la distribution spécialisée - se caractérisant par des fondamentaux économiques solides, que la crise du printemps 2020 nous a permis de renforcer à un prix raisonnable, permettant ainsi de capter tout processus de normalisation économique post Covid.
  • Le profil « Quality & visibility » bénéficie des tendances structurelles de croissance mises en exergue par les disruptions précédemment citées. Nous sélectionnons des valeurs de qualité disposant d’un fort potentiel de croissance et d’une bonne visibilité sur leur cash-flow. La sélection est essentiellement composée de sociétés qui se caractérisent par une croissance organique largement supérieure à la croissance du PIB. Ce qui se traduit par une croissance des bénéfices structurellement supérieure à celle générée par le marché dans son ensemble.
  • Le profile « High Quality Dividend » se concentre sur des sociétés bénéficiant d’une franchise métier visible et pérenne, immunisée à tout type de disruption, permettant une importante génération de cash-flow, reposant sur des marges appréciables et un taux de rotation des actifs en accélération. Les sociétés sélectionnées ont un bilan solide, modérément ‘leveragé’. Ces entreprises ont donc la faculté de distribuer des dividendes substantiels, mais aussi et surtout des dividendes pérennes et en croissance. Ce profil de gestion permet donc de générer une production financière appréciable et pérenne.

 

Conclusion

Les opportunités d’investissement en actions existent en 2021, notamment portées par des tendances de croissance séculaires que nous recherchons en particulier dans notre gestion assurantielle actions. Normalisation des valorisations, reprises des bénéfices attendus, divers facteurs de soutien aux marchés actions européens… tel est le mix positif pour investir en actions en 2021. La sélectivité reste le maître mot de notre approche, basée sur une connaissance approfondie des entreprises européennes.

Ostrum AM - les actions et la gestion assurantielle

Download Télécharger
  • Stéphanie Faiblis

    Stéphanie Faiblis

    Responsable Gestion Assurantielle Actions

  • Olivier Lefèvre

    Olivier Lefèvre

    Responsable de la Recherche Actions