Le magazine expert d’Ostrum AM

Avec des niveaux de taux extrêmement bas, les assureurs et mutuelles sont à la recherche de rendement pour leurs placements obligataires. Certains instruments peuvent offrir un spread intéressant par rapport à des obligations classiques. C’est le cas des obligations comportant des options à remboursement anticipé – obligations dites callable – et des obligations perpétuelles. Cependant, ces instruments sont caractérisés par une date de remboursement et un échéancier de flux aléatoires, aléa qui pèse sur le capital requis par Solvabilité 2, donc sur la rentabilité de l’investissement in fine. Pour optimiser l’intérêt de ces instruments, il convient de bien prendre en compte leurs spécificités, ce qui nécessite outils, données et compétences. Ostrum AM dispose des ressources adéquates pour accompagner les investisseurs dans leur recherche de rendement sous contrainte de coût en capital.

Points clés

  • Les obligations comportant des options de remboursement anticipé – obligations dites callable – offrent un spread qui peut être intéressant par rapport aux obligations “vanilles”. Elles représentent l’essentiel du crédit corporate, en particulier le crédit à haut rendement ;
  • La date de remboursement et l’échéancier des flux des obligations callable et des obligations perpétuelles sont aléatoires. Cet aléa pèse sur le capital requis par Solvabilité 2, donc sur la rentabilité de l’investissement par rapport à son coût en capital et in fine sur l’intérêt de tels actifs dans un portefeuille ;
  • Pour réaliser ces calculs complexes, dont la méthodologie n’est pas précisée dans l’acte délégué, il convient de disposer des outils, données et compétences permettant de probabiliser les dates de call et de faire un calcul de sensibilité sur les flux probabilisés. Ce calcul peut avoir un impact important pour les modèles d’allocation et ce d’autant plus que leur granularité est fine.

 

Obligations à clauses de remboursement anticipé

Download Télécharger l’étude complète