Le magazine expert d’Ostrum AM

Toutes les semaines, retrouvez la revue des marchés et le thème de la semaine par nos experts : Stéphane Déo, Axel Botte, Aline Goupil-Raguénès et Zouhoure Bousbih dans MyStratWeekly.
Cette semaine :

Le thème de la semaine : Le dilemme pétrolier américain

  • La production d’or noir réagit moins vite à la hausse des prix que par le passé ;
  • L’industrie pétrolière américaine fait face à des vents contraires depuis la seconde moitié des années 2010. L’effondrement des prix en 2015, puis en 2020, a profondément modifié l’évolution des capacités du secteur ;
  • Outre les enjeux cycliques, la fin annoncée des énergies fossiles amplifie le manque de personnel et le rationnement des financements induits par la nécessaire transition énergétique ;
  • La politique énergétique de l’Administration Biden, mâtinée d’arrière-pensées politiques, pourrait être mieux conçue.

La revue des marchés : Panique à la clôture

  • Premier semestre horrible sur les actifs risqués ;
  • Effondrement des taux, les marchés ignorent les Banques centrales ;
  • Nette repentification des courbes de taux ;
  • Liquidité inexistante sur le crédit.

Le graphique de la semaine

confiance-des-menages-americains-du-conference-board-l-activité-sera-t-elle-bien-orientee-dans-les-6-mois-oui-zone-plus-non-zone-moins- et periodes-des-recession

Certes les ménages sont catastrophiques pour prévoir les récessions, qu’ils n’anticipent, en général que lorsqu’elles sont déjà arrivées. Reste que l’enquête du Conference Board est particulièrement mauvaise. Le solde entre la part des ménages anticipant une amélioration de l’activité et la part de ceux anticipant une dégradation de l’activité est très négatif et au plus bas depuis mars 2009. Un tel niveau est associé à une récession, comme le montre le graphique. Les ménages deviennent plus inquiets, du fait des conséquences du maintien d’une inflation élevée, des pertes de pouvoir d’achat qu’elle engendre et du fort resserrement monétaire opéré par la Fed pour la contrer. Ils vont devenir plus prudents, ce qui va peser sur leur consommation et donc sur la croissance. Le risque de récession s’accroît aux États-Unis.

Le chiffre de la semaine

52 ans. C’est le pire premier semestre pour le S&P 500 depuis 52 ans, c’est-à-dire depuis 1970.

MyStratWeekly : Analyse et stratégie des marchés

Download Télécharger MyStratWeekly - 4 juillet 2022
  • Stéphane Déo

    Stéphane Déo

    Directeur stratégie marchés

  • Axel Botte

    Axel Botte

    Stratégiste international

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents

  • Aline Goupil-Raguénès

    Aline Goupil-Raguénès

    Stratégiste pays développés

À lire