Le magazine expert d’Ostrum AM

Toutes les semaines, retrouvez la revue des marchés et le thème de la semaine par nos experts : Stéphane Déo, Axel Botte, Aline Goupil-Raguénès et Zouhoure Bousbih dans MyStratWeekly.
Cette semaine :

Le thème de la semaine : Chine 2022 : dans les « yeux du tigre »

  • La « prospérité commune » a eu comme effet immédiat un ralentissement de l’activité et des distorsions sur les marchés financiers chinois en 2021 ;
  • La priorité pour 2022 est la sta-bi-li-té, qui devrait se traduire par des politiques économiques pro-croissance et des actions réglementaires moins agressives, sauf pour le secteur
    immobilier ;
  • Les marchés financiers chinois devraient être moins volatils en 2022, mais le risque immobilier devrait continuer de peser sur le sentiment des investisseurs ;
  • Le principal défi pour la Chine est démographique, car il menace le statut du pays comme puissance mondiale ;
  • La Chine compte sur l’intégration de sa population rurale, afin d’élargir sa classe moyenne et augmenter la productivité du travail.

La revue des marchés : La Fed siffle la fin de la partie

  • Powell annonce une hausse en mars, puis la réduction du bilan ;
  • Volatilité extrême sur les actions ;
  • Les taux américains oscillent fortement, pression à l’aplatissement ;
  • Le high yield continue de s’écarter.

Le graphique de la semaine

performance-des-titres-du-nasdaq-depuis-leurs-plus-hauts-historiques

Plus de la moitié des valeurs du Nasdaq, 56 % pour être précis, ont perdu 50 % ou plus par rapport à leur plus haut historique. Ces valeurs ne représentent néanmoins que 7 % de la capitalisation boursière de l’indice.
Ceci explique que, malgré la correction très marquée pour une grande majorité de valeurs, l’indice a plutôt bien tenu en comparaison. Il reste porté à bout de bras par les quelques « méga-cap » qui ont beaucoup mieux résisté.
Il n’en demeure pas moins que la correction des excès est en cours et que la dispersion des performances est très marquée.

Le chiffre de la semaine

Le drawdown (drawdown = perte depuis le précédent plus haut historique) actuel d’un portefeuille de Bund avec maturité 7 à 10 ans.
C’est le troisième pire depuis le lancement de l’euro en 1999.

MyStratWeekly : Analyse et stratégie des marchés

Download Télécharger MyStratWeekly - 31 janvier 2022
  • Stéphane Déo

    Stéphane Déo

    Directeur stratégie marchés

  • Axel Botte

    Axel Botte

    Stratégiste international

  • Aline Goupil-Raguénès

    Aline Goupil-Raguénès

    Stratégiste pays développés

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents

À lire