Le magazine expert d’Ostrum AM

Macro, taux, crédit, actions : retrouvez les vues des experts d’Ostrum Asset Management pour le 3e trimestre dans la nouvelle édition d’Horizons.

MACRO

La politique économique à l'épreuve du déconfinement

Après le choc sanitaire, l'enjeu pour la macroéconomie est celui de la vitesse à laquelle les économies vont converger vers le niveau où 100 % des capacités seront utilisées. L'enjeu est important, puisque plus la convergence vers ce 100 % est rapide, plus vite se fera l'effacement du choc sanitaire. L'enjeu de la politique économique est donc de limiter les effets de persistance dans l'économie.Les gouvernements doivent donc être très actifs. Le plan présenté en Allemagne par Angela Merkel et les plans sectoriels sur l'automobile et l'aéronautique en France vont dans ce sens. Le plan européen aussi, car même s'il ne sera pas actif immédiatement, il a déjà changé la perception du risque italien.

TAUX

La sortie de crise offre des opportunités

Les marchés de taux ont vécu une crise sans précédent. La volatilité implicite a explosé en mars pour retrouver les niveaux de 2008. Paniqués, les investisseurs se sont rués sur les actifs sans risque, et plus généralement ceux en USD, provoquant une surperformance importante des obligations du Trésor américain à + 7,5 %, contre seulement + 1 % en moyenne pour le reste des pays du G7 depuis le début de l’année. Puis, les craintes d’un choc d’offre ont perturbé les anticipations, tout autant que les émissions à venir, pour financer des déficits colossaux. Le contre choc pétrolier a participé au retour des taux sur des niveaux planchers partout dans le monde. Dès que la Fed a relancé son programme d’achat massif et quasi illimité, le 10 ans US est revenu sur son niveau plancher à 0,60 %. En corolaire, les banquiers centraux mondiaux réaffirmaient leur mantra « taux bas pour longtemps ».

CRÉDIT

Les marchés de crédit en ordre dispersé

Face à une récession différente de toutes celles connues précédemment, tant par son coté soudain que son ampleur, les marchés de crédit semblent être équipés pour affronter de futurs épisodes de volatilité et nous pensons qu’il faut acheter les périodes de volatilité en surfant la vague des « rally ». Menacés par la paralysie des économies et les craintes qu’au choc d’offre ne s’ajoute un choc de demande, la réponse publique a été sans précédent, quantitativement et qualitativement. En effet les politiques monétaires des Banques centrales ont pris une nouvelle ampleur, tandis que des politiques budgétaires très expansionnistes sont progressivement déployées.

ACTIONS

Attention à l’excès de confiance sur les marchés d’actions

L’épidémie de Covid-19 a plongé l’économie mondiale dans une profonde récession dont l’issue reste largement incertaine, malgré les interventions publiques. L’assouplissement monétaire a mis un terme à la spirale baissière sur les marchés d’actions européens, de sorte que l’Euro Stoxx 50 s’échange aujourd’hui près de 800 points au-dessus de la clôture du 18 mars (2 410 points, plus bas de 2020). Le plan de relance proposé par la Commission européenne et les injections massives de liquidité des Banques centrales ont regonflé les valorisations boursières, provoquant une brutale capitulation des vendeurs au début du mois de juin. Les investisseurs non-résidents reviennent sur les marchés européens.

Horizons T3 2020

Download Télécharger