Le magazine expert d’Ostrum AM

Source d’incertitude pour un investisseur, le risque de liquidité est un facteur qu’il est impératif de prendre en compte dans la construction d’un portefeuille. L’absence de liquidité peut cependant procurer un surplus de rendement aux investisseurs de long terme qui n’ont pas besoin de liquidité au jour le jour.

Les gérants de portefeuille doivent tenir compte de l’impact de la liquidité sur les prix et sur les coûts de transaction dans leurs décisions d’investissement.

  • Chafic Merhy

    Chafic Merhy

    Responsable recherche quantitative

Idées

Objectif de notre étude

Notre recherche s’est intéressée aux principales caractéristiques du risque de liquidité, ses mesures et ses facteurs, ainsi que son rôle prépondérant dans l’irruption des crises et l’éclatement des bulles. Mettant en lumière les techniques les plus efficaces pour capter les primes de liquidité, notre recherche souligne également l’importance de tenir compte de la liquidité dans la construction de portefeuille.

EN SYNTHESE

  • Le risque de liquidité est l’une des principales sources d’incertitude ayant une incidence sur les gains ou les pertes futurs d’un portefeuille.
  • La liquidité constitue un facteur de risque qui permet d’anticiper les rendements ex-ante (au préalable) et explique la performance ex-post (après les faits).
  • L’illiquidité augmente avec la taille de la position. Ce phénomène se produit à court terme mais disparait à long terme. Un titre détenu jusqu’à l’échéance ne comporte généralement aucun risque de liquidité.
  • Les mesures de la liquidité des actions ne peuvent s’appliquer au marché obligataire car elles doivent dépendre des propriétés intrinsèques de l’obligation. Ainsi, une mesure de la liquidité basée sur le volume échangé peut induire en erreur car une obligation négociée n’est pas nécessairement liquide. Inversement, les obligations non négociées ne sont pas nécessairement illiquides.
  • Le risque de liquidité n’est pas un risque qu’il est possible de couvrir. De fait, il n’est pas possible de compenser une exposition à la liquidité en vendant un titre illiquide. Aucun produit dérivé connu basé sur la liquidité ne peut couvrir ce risque spécifique.
  • L’absence de liquidité peut procurer un surplus de rendement aux investisseurs de long terme qui n’ont pas besoin de liquidité au jour le jour. Les gérants de portefeuille doivent donc tenir compte de l’impact de la liquidité sur les prix ou encore sur les coûts de transaction dans leurs décisions d’investissement.
  • L’omission du risque de liquidité peut amener à sous-estimer de 22% la VaR (99 %) à horizon d’une semaine d’un portefeuille obligataire. Cette sous-estimation se réduit avec l’horizon de projection de la VaR sans jamais disparaitre (Source : Ostrum 2014).

Du risque de liquidité sur les marchés obligataires

Download Lire l'étude complète (Document disponible uniquement en anglais)