Le magazine expert d’Ostrum AM

 Le marché des « Collateralized Loan Obligations » (CLO) connaît un rebond depuis 2012. Ils permettent de titriser un portefeuille de dettes d’entreprises en tranches de risque variable offrant ainsi un large choix de profils rendement/risque aux investisseurs.

Les émissions de CLO sont désormais associées à des structures plus conservatrices, d’où l’apparition de la nouvelle génération appelée CLO 2.0

  • Chafic Merhy

    Chafic Merhy

    Responsable recherche quantitative

Objectifs de notre papier

  • Présenter le mécanisme des CLO, ainsi que la structuration et la gestion du collatéral de la transaction ;
  • Etudier la modélisation et la valorisation de ces produits ;
  • Expliquer les enjeux réglementaires et comptables liés à une transaction de CLO.

 

EN SYNTHESE

  1. Au sein de l’offre vaste de produits structurés de crédit, les Collateralized Loan Obligations (CLO) permettent l’émission des tranches de dette de séniorités différentes, dont le collatéral est constitué uniquement de « leveraged loans » (prêts à effet de levier).
  2. Ces « leveraged loans » sont des prêts accordés par des banques à des entreprises qui supportent une dette financière significative, par exemple du fait qu’elles font l’objet d’une opération de Leverage Buy Out (achat à effet de levier).
  3. La structuration des CLO se fait par l’émission des tranches de risque variable qui sont adossées à un portefeuille d’actifs de risque moyen. La tranche la plus senior et la moins risquée est notée AAA, tandis que les tranches subordonnées qui sont plus risquées mais qui présentent le meilleur rendement sont notées BB ou B. La tranche la plus risquée est la tranche equity qui reçoit l’excès d’intérêt et supporte les défauts en premier. Les CLO constituent ainsi un moyen de proposer aux investisseurs des titres de dettes avec des profils rendement/risque variés.
  4. Il existe deux types de CLO : les CLO « statiques », où l’ensemble des prêts sous-jacents reste le même pendant toute la durée de vie du produit et les CLO gérés activement, où le gérant du collatéral peut faire des arbitrages et remplacer des actifs pour améliorer le rendement de la tranche subordonnée.
  5. Le marché des CLO a connu un arrêt suite à la crise de crédit de 2008-2009. Aux Etats-Unis, la reprise du marché a eu lieu dès 2012 tandis qu’en Europe, la reprise a été plus lente. Les nouvelles émissions de CLO sont désormais associées à des structures plus conservatrices que par le passé pour éviter une chute de la valeur de ces produits en cas de scénario adverse, d’où l’apparition de la nouvelle génération post-crise appelée « CLO 2.0 ».