Le magazine expert d’Ostrum AM

Les enquêtes menées auprès des chefs d’entreprises allemands donnent toutes le même signal : celui d’une économie qui est fort probablement entrée en récession.

Les indices sont très inférieurs à leur moyenne de longue période en septembre. On ne peut imaginer une amélioration rapide au vue de la nette baisse des nouvelles commandes de l’enquête PMI/Markit, publiée hier, et de la nouvelle dégradation des anticipations de l’indice IFO au mois de septembre. Le secteur manufacturier est affecté de plein fouet par le recul du commerce mondial, compte tenu de la forte dépendance de l’économie au commerce extérieur.

 

Allemagne- Enquête Conjoncture Markit 2019

 

En France, l’enquête INSEE publiée ce matin a révélé une légère amélioration du climat des affaires en septembre. L’indice est supérieur à sa moyenne de longue période et signale le maintien d’une croissance soutenue. Celle-ci est moins dépendante du commerce extérieur que ne l’est l’Allemagne et bénéficie par ailleurs d’une demande interne robuste.

 

Indice climat des affaires INSEE 2019

Toutefois, des signaux préoccupants émanent du secteur des biens d’équipement. Les commandes se sont nettement infléchies depuis l’automne dernier pour revenir rapidement sur leur moyenne de long terme. Cela fait craindre un net ralentissement de l’investissement des entreprises au cours des prochains mois, comme le suggère le graphique ci-dessous. Les biens d’équipement sont les biens les plus échangés et subissent de ce fait la contraction des échanges mondiaux. Cela reflète par ailleurs un comportement plus prudent adopté par les chefs d’entreprises face au ralentissement de la croissance mondiale et à la hausse de l’incertitude liée aux tensions commerciales et au Brexit.

 

France Contribution croissance investissement productif et commandes globales de biens d'équipement 2019