Le magazine expert d’Ostrum AM

Selon l’enquête PMI/Markit, l’indice d’activité du secteur manufacturier de la zone Euro s’est redressé au mois de janvier pour rester bien en-dessous du seuil de 50 (à 47.9). L’activité continue ainsi de se contracter pour le 12ème mois consécutif mais à un rythme plus modéré (le plus faible depuis avril 2019).

Cette amélioration a concerné l’ensemble des pays :

  •  L’indice allemand s’est nettement redressé en janvier mais continue de peser fortement sur l’indice de la zone Euro avec un indicateur proche de 45.
  •  L’activité se contracte également en Espagne et en Italie mais à un rythme beaucoup plus limité qu’en Allemagne.
  •  L’activité tend à se stabiliser aux Pays-Bas, elle progresse modérément en France et en Irlande et demeure vigoureuse en Grèce.

 Zone euro Indicateurs Synthétiques d'Activité - EnquètePMI-Markit

La composante nouvelles commandes s’est nettement redressée en janvier pour signaler une moindre contraction de la demande adressée aux chefs d’entreprises de la zone Euro.  L’indice des nouvelles commandes s’est amélioré dans l’ensemble des pays et de manière particulièrement marquée en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas. Dans ces 3 pays, la demande se contracte à un rythme plus limité. Elle progresse à un rythme modéré en France et en Irlande et de manière soutenue en Grèce.

Zone Euro - Composante Nouvelles Commandes - Enquête PMI-Markit

L’indice des nouvelles commandes à l’exportation a fortement progressé en janvier pour signaler une stabilisation des exportations de la zone Euro (commerce intra-zone compris). L’indice revient vers le seuil de la neutralité, à 50, après avoir évolué autour de 45 depuis mars 2019. C’est le fait essentiellement de l’Allemagne dont l’indice connaît un fort rebond, suivie de l’Italie, de l’Irlande et des Pays-Bas. Les nouvelles commandes à l’exportation restent stables en France et demeurent robustes en Grèce. En revanche, elles se contractent davantage en Espagne.

Zone Euro Composante Nouvelles Commandes à l'Exportation Enquête PMI-Markit
La composante emploi est restée relativement stable en zone Euro, à un niveau indiquant une nette contraction des effectifs dans le secteur manufacturier. L’emploi continue de baisser fortement en Allemagne, à son rythme le plus élevé depuis près de 10 ans.  En Espagne, il se contracte davantage. L’emploi a tendance à se stabiliser en France et en Italie, a légèrement progresser aux Pays-Bas et en Irlande. En Grèce, le rythme de progression de l’emploi est le plus élevé depuis la création de la série (en mai 1999).

Zone Euro Composante Emploi - Enquête PMI-Markit
 

Conclusion
 

L’enquête PMI/Markit révèle une moindre contraction du secteur manufacturier de la zone Euro au mois de janvier. Le point positif vient des signes de stabilisation des nouvelles commandes à l’exportation. Celles-ci ont nettement pesé sur l’activité à partir de l’automne 2018 et de manière particulièrement marquée en Allemagne compte tenu de sa plus grande dépendance au commerce extérieur. La signature de l’accord commercial de Phase 1 entre la Chine et les États-Unis, le 15 janvier dernier, a pu réduire l’incertitude et contribuer à cette amélioration. Ces signes de stabilisation à venir des exportations sont les bienvenus mais ils peuvent être balayés à la moindre remontée de l’incertitude. Les risques sont nombreux et résident à court terme dans les craintes liées à l’épidémie de coronavirus puis dans une possible escalade des tensions commerciales ou encore dans la possibilité d’un « hard Brexit » à la fin de l’année.