Le magazine expert d’Ostrum AM

Chine : l’activité reste robuste en fin d’année mais la reprise reste fragile

Les deux enquêtes PMI officielle et Caixin, pour le mois de décembre indiquent que l’activité chinoise reste robuste en fin d’année, mais des sources de fragilité persistent du côté des petites entreprises. Ainsi, l’enquête Caixin/PMI sur le secteur manufacturier (53) , qui cible les petites entreprises du secteur privé, reste inférieure à la moyenne du T4 (53.8) mais stable par rapport au T3. La hausse des prix à la production liée à l’augmentation des prix du cuivre et de l’acier met sous pression leurs marges, ce qui s’est traduit également par une légère détérioration de l’emploi dans l’enquête. L’enquête PMI officielle sur le secteur manufacturier et pour les petites entreprises indique également la même tendance.

La résurgence de l’épidémie risque de remettre en cause la soutenabilité de la reprise en dépit des mesures de soutien à l’activité. Les festivités du nouvel an chinois font craindre aux autorités une propagation rapide de l’épidémie , qui se traduirait par de nouvelles mesures de restriction. Des gouvernements locaux ont déjà mis en place de telles restrictions ce qui explique le léger ralentissement observé dans le secteur non manufacturier dans l’enquête officielle de décembre.

Les autorités chinoises devraient maintenir les mesures monétaires et budgétaires d’urgence liées à l’épidémie, notamment celles envers les PME.

Le gouvernement a récemment décidé de prolonger les remboursements de prêts ainsi que le programme de soutien aux prêts pour les PME.

La Banque centrale chinoise doit trouver un juste équilibre entre soutenir l’activité tout en évitant un risque financier systémique. Ainsi, la politique monétaire doit être assez restrictive pour contenir l’envolée de l’endettement mais pas trop non plus pour éviter la survenue d’un risque systémique financier. C’est pour cela que la politique monétaire chinoise restera flexible et ciblée notamment vers le secteur privé.

 

L’Asie Pacifique reste le moteur de la croissance mondiale en 2021

Les enquêtes Caixin/PMI sur le secteur manufacturier pour le mois de décembre de Taiwan, Corée du Sud et le Japon indiquent une reprise robuste de l’activité tirée par la Chine et la reprise du commerce mondial.

Ainsi, l’activité accélère à Taiwan où l’enquête a atteint un plus haut depuis 2011. En Corée du Sud, l’activité continue de croitre pour le troisième mois consécutif , alors même que le pays fait face à la résurgence de l’épidémie. Au Japon, l’enquête renoue enfin avec le seuil de neutralité , soit un plus haut niveau depuis avril 2019.

La reprise économique robuste de la Chine ainsi que celle du commerce mondial tirent l’activité des pays d’Asie Pacifique.

Cependant, la région doit faire face à plusieurs vents contraires : la résurgence de l’épidémie chez leurs partenaires commerciaux, la distorsion des chaines d’approvisionnement et la hausse des coûts de production qui limite les perspectives d’embauches et qui pourraient remettre en cause la soutenabilité de la reprise.

 


Zouhoure Bousbih
Économiste
Économie & Stratégie
Ostrum Asset Management