Le magazine expert d’Ostrum AM
  • Divergences des perspectives de croissance qui reflètent le faible taux de vaccination et les restrictions de mobilité

Les enquêtes Markit/PMI sur le secteur manufacturier et pour le mois de juin, indiquent des divergences dans les profils d’activité des pays émergents, qui s’expliquent par le taux de la vaccination complète ainsi que les restrictions de mobilité mises en place dans certains pays.

On constate également une amélioration des perspectives d’activité de l’Amérique Latine liée à la hausse des prix des matières premières, ainsi que celles des pays d’Europe Centrale et Orientale dans le sillage de la reprise de la zone Euro, qui contrastent avec la détérioration en Asie.

Ainsi, la Malaisie, nous rappelle l’effet récessif fort d’un confinement. L’enquête s’est fortement contractée sous les 40 , indiquant une détérioration significative des perspectives de croissance du pays. 

Le pays a un faible taux de vaccination complète de sa population de 7,7 %, mais qui reste supérieur à celui des autres pays comme le Vietnam (0,2 %) qui subit également une contraction forte de son activité en juin. Le Vietnam a mis également en place un confinement mais qui serait moins strict que celui de début 2020.

Taiwan et Corée du Sud bénéficient de la forte demande mondiale en semi-conducteurs.

Les enquêtes pour la Russie et l’Inde enregistrent également une contraction de l’activité économique, liée à la résurgence de l’épidémie. La situation sanitaire s’est améliorée en Inde depuis avril mais les effets des restrictions de mobilité sur l’économie indienne sont persistants. L’Inde bénéficie également d’une population plus jeune ce qui limite l’impact de l’épidémie sur son économie.

A contrario, les enquêtes dans les pays d’Europe de l’Est , comme la Pologne et la Tchéquie, ont atteint de nouveaux plus hauts liées à l’assouplissement des restrictions et la réouverture des économies. Ces pays sont également tirés dans le sillage de la zone Euro, notamment de l’Allemagne qui est leur principal partenaire commercial. La campagne vaccinale accélère en Pologne, Hongrie et Tchéquie, dont les taux de vaccination complète de la population sont resp. de 36%, 50%, et 32%. 

En Amérique Latine, l’activité accélère au Brésil et se stabilise au Mexique et Colombie. La hausse des prix des matières premières bénéficient aux pays de la région. L’impact de l’épidémie est probablement plus limité malgré des taux faibles de la vaccination car la région est caractérisée par une population plutôt jeune.

  • Un mot sur le 100 -ème anniversaire du Parti Communiste Chinois

La semaine dernière, la Chine a célébré le 100 ème anniversaire du Parti Communiste Chinois. Au milieu des festivités ,Xi Jinping , a averti l’occident de son dessein: Taïwan sera réunifiée à la Chine, que vous le vouliez ou non. Il faut analyser les circonstances pour comprendre. L’économie chinoise est dans une situation critique: sa population vieillit rapidement et le pays pourrait donc devenir vieux avant d’être riche. En effet, le pays a toujours le statut de pays à revenu intermédiaire et n’a pas encore franchit le cap de pays à revenu élevé comme l’avait franchi la Corée du Sud. Un moyen d’ y arriver serait d’augmenter sa productivité, ce qui passe par l’innovation technologique. Or, l’environnement international est devenu hostile pour la Chine. Les Etats-Unis lui mènent une guerre technologique afin de bloquer son essor économique. Taïwan se trouve au cœur de cette guerre, car c’est le principal producteur de semi-conducteurs mondial, composants vitaux pour les technologies émergentes. L’avertissement de Xi montre ainsi l’état de nervosité des autorités d’échouer dans le développement économique du pays. Le risque est un embrasement entre les deux puissances mondiales .
 

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents