Le magazine expert d’Ostrum AM

La consommation mondiale d’énergie a fortement augmenté en 2018 (+ 2,3 %) pour progresser à un rythme quasiment deux fois plus élevé que celui enregistré en moyenne depuis 2010.

C’est ce que révèle le dernier rapport de l’Agence Internationale de l’Énergie. Cela traduit une croissance mondiale robuste et des besoins plus importants en chauffage et en climatisation dans certaines régions consécutifs à des températures inhabituelles. En dépit d’une forte croissance des énergies renouvelables (éolien et solaire), ce sont les énergies fossiles (gaz, pétrole et charbon)  qui ont répondu à près de 70 % à cette plus forte demande. De la sorte, les émissions de dioxyde de carbone ont fortement progressé sur l’année (+ 1,7 %) pour atteindre un nouveau record historique. Ces émissions ont augmenté en Chine, aux États-Unis et en Inde et diminué au Japon et en Europe, et plus particulièrement en Allemagne, en France et au Royaume-Uni.
Variation annuelle de la consommation d'énergie mondiale