Le magazine expert d’Ostrum AM

Toutes les enquêtes, à l’exception des Philippines et de la Thaïlande qui restent en territoire de contraction de l’activité, marquent une pause. L’activité continue de croître mais à un rythme plus modéré par rapport à avril. 

Les nouvelles mesures de restriction mises en place pour freiner la propagation de l’épidémie ont impacté l’activité économique de la région.  

La Malaisie a commencé un confinement de deux semaines, plusieurs sites de production sont fermés en Thaïlande et au Vietnam,  les employés sont forcés de dormir sur leur lieu de travail afin d’éviter des distorsions de production. En Chine, des mesures de restrictions ont également été mises en place à Guangzhou où les cas de contaminations augmentent. 

La place centrale de l’Asie dans les chaines de valeur mondiales, fait craindre un effet de contagion vers les chaines de production des grands pays manufacturiers qui subissent déjà des tensions liées aux pénuries de composants électroniques. 
A cela s’ajoute des aléas climatiques qui ont conduit à un rationnement de l’électricité dans 21 municipalités dans la province de Guangdong, province industrielle clé en Chine. 

Les distorsions dans les chaines de production asiatiques devraient être transitoires mais elles pourraient aussi générer des pressions inflationnistes sur le court terme liées aux pénuries, pouvant alimenter des craintes sur les perspectives de croissance de la région. 

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents