Le magazine expert d’Ostrum AM

Ce qui était important dans la kyrielle de chiffres publiés ce matin pour l’économie chinoise : les indicateurs conjoncturels pour le mois de mars qui indiquent que la demande interne chinoise se renforce.

La reprise chinoise, qui était jusqu’à présent tirée par la production industrielle et qui accompagnait le boom des exportations, bascule vers la demande interne. La reprise de l’activité chinoise devient plus équilibrée. La politique économique, notamment monétaire, devrait accompagner la reprise de la demande interne, en continuant de cibler les PME et le secteur manufacturier.

On peut jauger l’état de la reprise de la demande interne chinoise par les variations mensuelles :

  • Ventes au détail : + 1,75 % GM contre 1,45 % en février ;
  • Production industrielle : + 0,6 % GM contre 0,7 % GM en février ;
  • Investissement : +  1,5 %  GA stable par rapport à février.

Ou bien, en combinant les années 2020 et 2021 pour enlever les effets de base liés à la pandémie :

  • Ventes au détail : 6,3 % GA en mars contre 3,2 % GA ;
  • Production industrielle : 6,2 % GA contre 8,1 % GA ;
  • Investissement : + 4,2 %  GA contre 1,7 % GA.

Dans les deux cas, la demande interne se renforce.

Pour les chiffres du PIB du premier trimestre, qui étaient attendus fortement en hausse, le faible effet de base de l’année dernière explique le fort rebond en % GA. Ce qui compte est la variation trimestrielle, 0,6 % au premier trimestre, après un chiffre pour le quatrième trimestre révisé à la hausse à 3,2 % (contre 2,6 %). La faible variation trimestrielle du PIB du premier trimestre est liée également aux nouvelles mesures de restriction mises en place pendant le nouvel an chinois, afin d’éviter une propagation de l’épidémie.

L’autre point important est l’amélioration du marché du travail. Le taux de chômage a baissé en mars à 5,3 % (contre 5,5 %). Même si celui-ci n’est pas très exhaustif, à cause de la difficulté à répertorier les travailleurs migrants, les données de ces derniers sont plutôt encourageantes. Leur nombre a augmenté de 42,1 % GA en mars, soit à résorber la chute de - 31 % GA de mars 2020.

Leur revenu mensuel moyen a augmenté également de 3 % au premier trimestre par rapport au quatrième trimestre, soit 13,8 % GA. L’amélioration du marché du travail est un soutien à la consommation des ménages.

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents