Le magazine expert d’Ostrum AM

 

L’enquête ISTAT donne une première indication de l’impact des mesures de confinement prises par les autorités italiennes sur l’activité et la confiance des ménages.

Celle-ci a été réalisée du 2 au 13 mars  et ne prend donc pas en compte le durcissement des mesures de distanciation sociale prises par le gouvernement depuis. L'impact est déjà  considérable comme le montrent les 2 graphiques suivants et va s'amplifier.

La confiance des chefs d'entreprises s'est effondrée pour enregistrer sa plus forte baisse mensuelle et s'établir à son plus bas niveau depuis juin 2013. Cela présage d'une forte contraction du PIB comme le suggère ce graphique. La baisse a concerné l'ensemble des secteurs et de manière beaucoup plus marquée celui des services, suivi du secteur manufacturier et du commerce de détail et, dans une moindre mesure, la construction.

Italie - PIB et Confiance des chefs d'Entreprise - Enquête ISTAT

La confiance des ménages a également chuté pour enregistrer sa plus forte baisse mensuelle et revenir à son plus bas depuis janvier 2015, sous sa moyenne de longue période. Toutes les composantes se sont dégradées dont celle concernant l'évolution du taux de chômage (attendu en forte hausse).

Italie - Confiance des ménages