Le magazine expert d’Ostrum AM

Markit vient de publier les indices définitifs du secteur manufacturier pour la zone Euro, la France et l’Allemagne pour le mois de novembre et les indices des autres pays.

L’indice PMI/Markit de la zone Euro a été révisé en légère hausse : à 46.9 (contre 46.6 initialement publié), en amélioration par rapport à 45.9 en octobre. Il reste bien inférieur au seuil des 50 et signale ainsi une forte contraction du secteur manufacturier et ceci pour le 10ème mois consécutif.
L’indice allemand a rebondi en novembre (à 44.1 contre 42.1 en octobre) révélant toujours une forte baisse de la production manufacturière mais à un rythme un peu plus modéré.
L’activité se contracte nettement en Espagne (47.5) et en Italie (47.6); légèrement en Irlande (49.7) et aux Pays-Bas (49.6 : 1ère contraction depuis juin 2013) et se raffermit en France (51.7 contre 50.7 en octobre).

Zone euronouvelles commandes à l'exportation enquete PM Markit

Les nouvelles commandes à l’exportation continuent de baisser fortement en zone Euro (indice de 46.3) et plus particulièrement en Allemagne, en dépit de leur rebond  au mois de novembre. Le point préoccupant vient de la plus forte contraction des nouvelles commandes à l’exportation en Espagne et en Italie et dans une moindre mesure en Irlande.

Nouvelles commandes a l'exportation

Face à cette moindre demande, les chefs d’entreprises continuent de réduire leurs effectifs dans le secteur manufacturier. C’est le cas de l’Allemagne, de l’Espagne, de l’Italie et de l’Irlande.

Composante Emploi

Conclusion

Le secteur manufacturier en zone Euro continue de se contracter fortement, et plus particulièrement en Allemagne, ce qui va de nouveau peser sur la croissance au 4ème trimestre. L’amélioration relative de l’indice PMI/Markit allemand au mois de novembre (moindre contraction) doit être relativisée par la plus forte baisse des nouvelles commandes globales en Espagne et en Italie, et plus particulièrement des commandes à l’exportation, et par la contraction, pour la 1ère fois depuis juin 2013, du secteur manufacturier aux Pays Bas. La France reste résiliente en raison d’une moindre exposition au commerce extérieur et des mesures prises précédemment par le gouvernement en faveur du pouvoir d’achat. Le secteur manufacturier de la zone Euro reste affecté par la contraction du commerce mondial, les difficultés du secteur de l’automobile et le maintien d’une incertitude élevée, de manière prolongée, liée aux tensions commerciales et au Brexit. Le risque est une diffusion au secteur des services ce qui ne manquera pas de peser sur la demande interne et plus particulièrement sur la consommation des ménages qui se révèle pour le moment relativement robuste.

Production Industrielle et Composante