Le magazine expert d’Ostrum AM

Le pouvoir du collaboratif

Parce que nous sommes toujours plus forts et influents ensemble que séparément, Ostrum AM met en œuvre depuis de nombreuses années une politique d’engagements collaboratifs qui vient compléter son engagement individuel. Chaque année, elle s’engage dans des actions collaboratives qui font résonance à ses convictions.
Rappelons que l’engagement collaboratif consiste à identifier des pratiques controversées au niveau d’un secteur ou d’un groupe d’entreprises et à engager le dialogue pour demander plus de transparence et, le cas échéant, l’évolution des pratiques. La capacité d’influence d’un collectif d’investisseurs permet ainsi d’inciter les émetteurs à apporter des changements mesurables dans un délai déterminé.
Depuis 2019, Ostrum AM a choisi de contribuer aux actions qui visent les 10 principes de l’ONU, à celles contribuant aux Accord de Paris et à la déclaration de la place financière de juillet 2019 pour une économie moins carbonée.
Ne pouvant participer à toutes les initiatives répondant à ces grands principes, Ostrum AM a donné une priorité à celles portant sur le climat, la biodiversité et la santé. À titre d’exemple, en 2021, nous avons contribué à la campagne du CDP encourageant les entreprises à se fixer des objectifs de réduction de leur impact climatique conformes aux science-based target, ainsi qu’à celle demandant davantage de transparence. Nous sommes aussi signataires de la Déclaration qui appelle les gouvernements à rehausser leurs ambitions climatiques dans le cadre de la COP26. Ces quelques exemples montrent notre volonté de nous engager aux côtés des investisseurs pour accélérer la transition vers un monde plus durable.

  • Valérie Chaussende

    Valérie Chaussende

    Responsable RSE

La contribution d’Ostrum AM aux instances de place

Ostrum AM contribue activement, au sein des groupes et instances de place, à construire les standards d’investissement responsable de demain et à assurer la diffusion des enjeux et des pratiques RSE et ESG, et notamment ceux liés aux aspects climatiques. À ce titre, nous sommes membres du Comité Investissement Responsable de l’Association Française de Gestion Financière (AFG).
Nous nous sommes engagés activement au sein de plusieurs initiatives, telles que le « Taxonomy Practitioners Group », des PRI et la rédaction du « Guide des bonnes pratiques charbon » aux côtés de l’AFG. Ostrum fait également partie de deux autres groupes de travail de l’AFG sur la création de guides pratiques relatifs au secteur « Oil and gas » et à l’application de l’article 29 de la loi Énergie-Climat.
Ostrum AM participe également aux réflexions menées au sein du Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), dont l’objet est de promouvoir et développer l’investissement responsable et ses meilleures pratiques. Regroupant l’ensemble des acteurs de l’écosystème de l’investissement responsable, il formule des recommandations et publie régulièrement des études sur les sujets ESG dont le dernier cahier « Finance & Biodiversité – Comprendre et agir ».
Au niveau international, Ostrum AM est également membre et partie prenante de l’Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC), qui est l’organe européen pour la collaboration des investisseurs sur le changement climatique et la voix des investisseurs qui prennent des mesures pour un avenir neutre en carbone et résilient. Sa mission est de soutenir les initiatives et de permettre à la communauté des investisseurs de réaliser des progrès significatifs et réels d'ici 2030, notamment à travers l’engagement.

  • Audrey Hyvernat

    Audrey Hyvernat

    Stratégie ESG

La collaboration est un axe clé pour renforcer notre impact en faveur de la transition

L’union fait la force. Cet adage bien connu s’adapte parfaitement à la lutte contre le réchauffement climatique, du fait de son ampleur et son caractère global. C’est pourquoi la collaboration est un axe clé pour optimiser, tant en termes de volume que d’efficience, le financement vers une économie bas carbone. 
Ostrum AM est un acteur engagé dans le financement de la transition, notamment à travers les obligations vertes. Or, l’angle collaboratif est un important levier pour renforcer l’efficacité de notre exposition sur cette classe d’actifs, notamment sous deux angles :  1/ la promotion des bonnes pratiques de marché et 2/ l’engagement sur des thématiques que nous jugeons clés. D’où notre participation active et ciblée à certaines instances de place.
Nous sommes ainsi membre des « Principles » de l’ICMA (International Capital Market Association). Cette initiative a pour rôle principal de définir un cadre global pour les émissions d’obligations durables. L’objectif étant de soutenir le développement du marché, tout en définissant des lignes directrices exigeantes et transparentes pour lutter contre le green/social washing. Participer à différents groupes de travail nous permet de débattre et de formuler un avis de place sur des enjeux clés, tels que le reporting d’impact, par exemple.
Nous avons également rejoint la coalition Transition Juste de Finance for Tomorrow, afin de maximiser notre engagement sur cette thématique que nous jugeons stratégique. Il nous semble en effet primordial de promouvoir une transition inclusive, qui ne tienne pas seulement compte de la dimension climatique, mais également de la dimension sociétale de la transition. Cette coalition va nous permettre d’engager les émetteurs de manière collaborative, et donc d’avoir plus de poids lorsque nous dialoguons avec eux.

  • Nathalie Beauvir-Rodes

    Nathalie Beauvir-Rodes

    Analyste senior sur les obligations à impact

COP26 : comment améliorer la collaboration face au réchauffement climatique?

Download Télécharger le PDF