Le magazine expert d’Ostrum AM

Le détail des contributions sectorielles à la croissance du PIB du troisième trimestre (4,9 % GA) indique que la crise énergétique a eu un sévère impact sur la croissance chinoise.

Chine contribution à la croissance du PIB

Après une forte croissance enregistrée en première partie de l’année 2021, liée à l’industrie (4 ppt de contribution), la crise énergétique a eu un sévère impact sur l’activité au troisième trimestre. La contribution de l’industrie est négative au troisième trimestre à - 0,6 ppt, reflétant les restrictions sur la consommation d’électricité et les problèmes d’approvisionnement.

La régulation du secteur immobilier a surtout impacté les services immobiliers, dont la contribution est légèrement négative, alors que la construction reste encore un contributeur à la croissance  (0,4 ppts) au troisième trimestre. Cela reflète que la régulation du secteur immobilier reste ciblée sur le résidentiel, dans le cadre de la campagne de lutte contre les inégalités de revenus initiée par les autorités.

La construction a une contribution faible à la croissance chinoise – 0,2 ppt en moyenne depuis 2014 –, alors qu’elle était à 4,4 ppt sur la période 2000-2010.

À noter aussi, la moindre contribution du secteur des transports (0,3 ppt contre 0,9 ppt), qui reflète la résurgence de l’épidémie au troisième trimestre et les restrictions de mobilité.

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents