Le magazine expert d’Ostrum AM

Les données sur le financement social (mesure large du crédit en Chine) pour le mois de juillet, indiquent que le soutien à l’économie reste robuste, à 10,7 % GA (contre 11 % GA). On revient sur un rythme qui prévalait avant pandémie.

Le soutien du secteur bancaire et financier chinois restera robuste et ciblé vers les secteurs de l’infrastructure, des services et manufacturier.

À l’inverse , le secteur immobilier bénéficiera d’un moindre soutien financier, car les autorités chinoises souhaitent privilégier les secteurs liés aux technologies émergentes. Cela entre dans leur stratégie de « double circulation ». Les prêts accordés au secteur immobilier ont ralenti au deuxième trimestre à 9,5 % GA (contre 10,9 % à fin mars).

Un autre point intéressant à noter est la contraction de la finance de l’ombre qui continue en juillet. Cela montre que la PBoC garde comme objectif le désendettement du secteur financier, notamment la lutte contre le « shadow banking ».

Il est donc peu probable que la Banque centrale chinoise change radicalement l’orientation de sa politique monétaire qui restera ciblée vers les secteurs les plus impactés par la pandémie.

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents