Le magazine expert d’Ostrum AM

La kyrielle d’indicateurs conjoncturels publiée ce matin pour le mois d’août indique un net ralentissement de l’activité chinoise lié aux restrictions strictes de mobilité pour contenir la nouvelle vague épidémique (variant delta).

C’est la consommation qui a été le plus impactée à l’image du ralentissement marqué des ventes au détail à 2,5 % GA (contre 8,5 % GA), reflétant les restrictions strictes de mobilité mises en place pour freiner la propagation de l’épidémie.

La production industrielle ralentit également à 5,3 % GA (contre 6,4 % GA), reflétant la modération de l’activité, mais également les restrictions sur la consommation d’énergie, notamment d’électricité. La production industrielle d’électricité a fortement ralenti à 0,2 % GA en août.

L’investissement ralentit également à 8,9 % GA (contre 10,3 % GA), lié à l’investissement immobilier à 10,9 % GA (contre 12,7 % GA) reflétant le resserrement de la réglementation sur le secteur dans le cadre de la campagne de Xi Jinping sur la lutte contre les inégalités. Les prix immobiliers sont élevés et les ménages chinois, notamment les jeunes, ont du mal à accéder à la propriété. Les prix des logements neufs ont été multiplié par six en quinze ans !

L’activité devrait rebondir le mois prochain, car l’épidémie semble maîtrisée, mais l’interrogation porte sur la consommation (dont le proxy est les ventes au détail ) qui a du mal à retrouver son niveau d’avant Covid-19.

Les autorités privilégient la stratégie de « tolérance zéro » face à l’épidémie, qui se traduit par la mise en place de restrictions strictes de mobilités et qui pénalisent les dépenses des ménages.

Les déboires du promoteur immobilier chinois Evergrande, pourrait également peser sur le moral des ménages chinois. Cependant, il est probable que les autorités protègent les intérêts des ménages qui ont acheté un logement par le biais du promoteur dans le cadre de la campagne de la lutte contre les inégalités.

Au final, les autorités chinoises devraient renforcer leur soutien à l’économie. La politique monétaire devra trouver un juste équilibre entre cibler les secteurs de la nouvelle économie tout en resserrant les autres secteurs.

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents