Le magazine expert d’Ostrum AM

Les enquêtes Markit-PMI sur le secteur manufacturier pour le mois de juillet indiquent une nette divergence entre les pays d’Asie du Nord et ceux du Sud.

Les pays du Nord de la région, comme Taïwan, Corée du Sud et Japon, qui semblent mieux gérer la résurgence de l’épidémie, continuent de bénéficier de la forte demande mondiale en composants technologiques.

En Chine, l’activité continue de ralentir en juillet, à l’image des deux enquêtes officielles et de Markit sur le secteur manufacturier. Les autorités chinoises annonceront probablement d’autres mesures monétaires ou budgétaires ciblées, afin de soutenir l’activité.

Les nouvelles mesures de restriction liées à la résurgence de l’épidémie constituent un frein sérieux à la croissance des pays d’Asie du Sud.

En Indonésie, l’activité s’effondre en juillet.

En Asie du Sud-Est, 5 des 7 pays couverts par l’enquête enregistrent une contraction de l’activité (sauf Singapour).

Le Vietnam et la Malaisie, qui sont au cœur de la chaîne d’approvisionnement mondiale, sont également frappés, ce qui pourrait amener à des distorsions.

L’Inde se relève de sa vague de la variante delta.

Le ratio nouvelles commandes sur stocks de l’enquête sur l’Asie hors Japon se contracte, reflétant la contraction de la demande interne.

Les nouvelles commandes à l’export de la même enquête se détériorent pour la première fois depuis mars 2021. Le moteur exports qui avait permis à de nombreux pays d’Asie de compenser la faiblesse de leur demande interne s’essouffle.

Le problème est plus global. La composante « nouvelles commandes à l’export » se contracte aussi dans l’enquête pour les marchés développés.

Les pressions inflationnistes s’atténuent.

 

  • Zouhoure Bousbih

    Zouhoure Bousbih

    Stratégiste pays émergents