Ostrum et la RSE : des affinités électives

La cinquième édition du rapport RSE1 d’Ostrum Asset Management pour les années 2017 et 2018 vient de paraître. À nouveau saluées par les excellentes notations attribuées à Ostrum par les PRI, ces deux années ont vu la consolidation de notre démarche dans les domaines clés de la RSE, mais aussi son prolongement dans des directions parfois nouvelles.

Réchauffement climatique, croissance démographique, raréfaction des ressources, mais aussi révolution digitale, ou encore diversité : nous vivons dans un monde en pleine mutation. C’est à nous tous qu’il incombe d’intégrer ces enjeux fondamentaux, afin de rendre possible notre transition vers un avenir plus durable.

Parce qu’elle est au cœur de l’économie, la finance a un rôle essentiel à jouer et une responsabilité à assumer. Ainsi, selon nous la finance responsable, autrefois un marché de niche, est en passe de devenir un standard de place. En outre, l’intégration des enjeux ESG fait partie intégrante de notre métier d’asset manager.

Chez Ostrum AM, ces convictions sont incarnées par tous au quotidien, et ce depuis de nombreuses années : c’est ce que mettent en valeur les quatre grandes thématiques développées dans notre rapport RSE 2017-2018.

 

  • Comment les critères RSE influencent-ils notre rôle d’asset manager ?

Nous nous attachons à prendre en compte l’ensemble des dimensions ESG2 dans nos décisions d’investissement, conformément aux recommandations des grands référentiels normatifs internationaux, tels que les Principes pour l’Investissement Responsable des Nations Unies (PRI) dont nous sommes signataires depuis 2008. Nous appliquons cette approche à toutes nos classes d’actifs et aux principaux leviers dont disposent nos gérants pour contribuer à l’émergence d’un système économique et financier responsable. Ainsi, nous intégrons l’ESG sur plus de 90 % de nos encours. Par ailleurs, 54 milliards d’euros d’encours sont gérés selon un process de gestion ISR ou ESG intensif.

 

  • Quelles sont leurs incidences sur notre relation avec nos clients ?

La satisfaction de nos clients est naturellement la première de nos priorités. Leader sur notre marché et acteur clé de la gestion responsable, nous avons d’autant plus à cœur d’offrir à nos clients des produits responsables, intégrant les dimensions ESG. Nous nous attachons à identifier l’impact potentiel de ces trois dimensions sur l’analyse fondamentale des émetteurs, car elles contribuent à leur performance de long terme et, donc, à la performance que nous livrons à nos clients.

 

  • Quel rôle jouent-ils dans notre politique des ressources humaines et comment nos collaborateurs s’intègrent-ils dans cette démarche ?

Le capital humain est au cœur de notre stratégie : cette conviction se traduit par une politique des ressources humaines novatrice et responsable qui encourage l’esprit d’équipe et la prise d’initiative, le travail collaboratif et l’agilité de nos collaborateurs. L’organisation du management a profondément évolué pour renforcer la responsabilisation de chacun d’entre nous et l’efficacité de nos processus.

 

  • Comment Ostrum se positionne-t-elle au sein de son écosystème ?

Nous nous appuyons sur les pratiques déployées par Natixis pour nous conformer aux exigences réglementaires dans la conduite de notre activité et nous attachons à nous comporter en acteur responsable dans nos pratiques –  respect du Code de Conduite élaboré en 2017 par Natixis, lutte contre la corruption, encouragement/soutien au comportement responsable de nos fournisseurs – comme au sein de la société – maîtrise de notre impact environnemental (projet Paperless, compensation à 100 % de nos émissions de CO2 depuis 2016), approche partenariale du mécénat avec notre nouveau partenaire, Planète Urgence.

Si notre approche a su évoluer et se renforcer au fil des années, notre ambition reste inchangée. Hier, aujourd’hui, demain, engagée et responsable, Ostrum AM est leader de l’ESG

Matthieu Duncan, Directeur général d’Ostrum AM

1 RSE : Responsabilité sociétales des entreprises.
2 ESG : Ce sigle international est utilisé par la communauté financière pour désigner les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) qui constituent généralement les trois piliers de l’analyse extra-financière. Une gestion dite « responsable » tient compte de ces dimensions dans le cadre de l’analyse des émetteurs.

 

Rapport de responsabilité sociétale 2017-2018

Download Télécharger