Covid bond : un outil pour financer l’aide d’urgence à manier avec sélectivité

La crise sanitaire et économique qui affecte le monde est d’une ampleur méconnue. Face aux besoins en financement nécessaires pour endiguer les impacts de la pandémie, les Covid Bonds se sont rapidement imposés comme une solution pérenne pour financer l’après. Près de 100 Mds $ ont déjà été émis sur le marché depuis le début de la crise sanitaire et Ostrum AM anticipe un volume d'émissions soutenu dans les prochains mois. Fort de ses expertises croisées en gestion obligataire et en Investissement Socialement Responsable (ISR), Ostrum AM a analysé le marché pour étudier les caractéristiques, les opportunités et limites de cette nouvelle offre.

Alors que la crise du Covid-19 impactait une majeure partie de la planète, l’ONU a appelé l’ensemble des investisseurs à travers le monde à unir leurs efforts pour mobiliser les fonds nécessaires, afin d’endiguer les graves problèmes économiques et sanitaires provoqués par la pandémie. Le recours à un nouvel instrument de financement est apparu dans la foulée : le Covid Bond. Conçu sur le même principe que celui des Green Bonds, c’est-à-dire sur le principe d’une obligation à impact, il a pour objet de répondre à deux types de projets : l’investissement direct dans des solutions pour lutter contre le virus (recherche de traitements, vaccins, productions de respirateurs, de masques) ; et les aides d’urgence pour réduire l’impact sociétal (dont le financement de mécanismes de solidarité et la protection des emplois).