Contact | Lexique | Sites Natixis | Recrutement | Espace Clients

Ostrum réclame la transparence des industries pétrolière et gazière

06.11.2018

Ostrum Asset Management s’est engagée de longue date contre les causes du réchauffement climatique et les émissions de CO2. C’est ainsi qu’elle est parvenue à compenser à 100 % ses émissions en carbone ces deux dernières années. À plusieurs reprises, elle s’est par ailleurs engagée contre des prospections pétrolière et gazière en Arctique.

Dans la continuité de cet engagement, Ostrum AM appelle à une plus grande transparence et à un positionnement plus net de la part de l’industrie pétrolière et gazière sur ce sujet. Le CDP1 estime en effet que l'industrie pétrolière et gazière et ses produits2 représentent 50 % des émissions mondiales de carbone. Les entreprises concernées sont donc au cœur de cette problématique.

Ostrum Asset Management a signé à cet effet une proposition présentée par des ONG invitant les investisseurs participant à la réunion de Royal Dutch Shell le 22 mai dernier à se prononcer sur la question de savoir si la compagnie doit fixer des objectifs d'émissions de carbone conformes à l'Accord de Paris. De par son ambition dans ce domaine, la décision de Shell pourrait avoir valeur d’exemple pour d’autres entreprises.

La résolution prise lors de l’assemblée générale de Shell est encourageante : « La transition vers un système énergétique à émissions nettes nulles et un monde où les augmentations de température sont limitées à moins de 2° Celsius occupera plusieurs décennies et nécessitera une action concertée de la part de nombreuses entreprises, dont Shell… Shell s'engage à jouer son rôle… pour lutter contre le changement climatique et assurer sa prospérité au-delà de la transition énergétique. »

Au-delà de ce résultat, la proposition signée par Ostrum devrait encourager fortement toutes les entreprises de ce secteur à clarifier leur vision de l'avenir dans un monde à faibles émissions de carbone. Des engagements concrets devront être pris pour réduire substantiellement les émissions de carbone, mais aussi pour évaluer l'impact des émissions liées à l'utilisation de leurs produits2 et expliquer comment les investissements qu'ils réalisent aujourd'hui dans les sources et technologies énergétiques sont compatibles et cohérents avec l'objectif de Paris.

Les investisseurs dont fait partie Ostrum AM réclament en outre des pouvoirs publics une clarification des intentions réglementaires qui créeront les signaux nécessaires au soutien des investissements dans les technologies à faibles émissions de carbone.

1 Anciennement le Carbon Disclosure Project.
2 Pour les entreprises du secteur, les émissions liées à l'utilisation de leurs produits (émissions de type 3) représentent environ 90 % de la totalité de leurs émissions.


Lire la proposition et la liste des signataires (en anglais)

Lire la résolution de Royal Dutch Shell (en anglais)

Le 3 avril 2018, Natixis Asset Management est devenue Ostrum Asset Management.